2 doux rendez-vous

1. Rencontre avec Caroline Stella  et Geoffrey Dahm

mardi 19 octobre de 18h à 19h30

à la médiathèque de Chatte / Réservation au 04 76 38 46 24

Geoffrey Dahm est l’un des auteurs reçus en résidence à Saint-Antoine en 2021. Caroline Stella, autrice également, a été accueillie en résidence d’écriture en 2018 avec Damien Dutrait.

 

2. une lecture publique d’un texte de Geoffrey Dahm,
Il aurait fallu qu’on nous sauve

avec Geoffrey Dahm, Nanténé Taroré, Kim Laurent et Valérie Charpinet

vendredi 22 octobre à 18h30
au restaurant Chez Camille, à Saint-Antoine-l’Abbaye

 

MERCI !

Et ce fut un festival textes en l’air 2021 plein de joie, de rencontres et de surprise… Mais surtout, ce fut. Et ça, ce n’est pas rien.

Un grand, un immense MERCI à tous, festivaliers, artistes, techniciens, bénévoles pour cet exploit en forme de 17ème édition…

Quelques images de ce dimanche fameux, une petite sélection de photos d’émile zeizig (http://www.mascarille.com), en attendant le reportage complet en 19 873 photos qui ne devrait plus tarder…

merci

merci

merci

c’était samedi, c’est dimanche…

   

mais… ne serait-on pas dimanche ? Dimanche 25 juillet, même…

Ce qui veut dire, pour peu qu’on prenne le temps d’y réfléchir un minimum, que c’est la journée de clôture du festival textes en l’air 2021, non ? Bin si.

photos : émile zeizig / mascarille.com & déborah welter / Le Labo de Débo

<<< INFOS PROGRAMME >>>>>>

>>> le Rendez-vous à l’abbatiale, lecture à 17h, devient Le rendez-vous DERRIÈRE l’abbatiale, toujours à 17h mais dans le jardin du palais abbatial. Une lecture sans musique (une fois n’est pas coutume) mais dans un très joli cadre. Au programme un texte Françoise du Chaxel, Ce matin, la neige, qui sera lu par Anthony Gambin et Marguerite Coursier.

>>> Rappelons que le banquet festif de ce soir est annulé pour raisons comme qui dirait sanitaires… mais qu’on se retrouve au concert de Lümé à 21h32 pile-poil.

Le programme complet de ce dimanche ? c’est par ici

comme un vendredi

Si on admet comme postulat de départ que nous sommes aujourd’hui samedi, que peut-on en déduire, hum ?

Hé oui : hier ce fut vendredi. Bravo.Mais attention, pas n’importe quel vendredi : le vendredi de textes en l’air… et ça, ça pose les choses.

Y a t’il un super superlatif suffisamment suffisant pour caractériser un tel vendredi, hum ?

Bin non. Bravo.

photos : mascarille/émile zeizig & déborah welter/Le Labo de Débo

>>> INFO IMPORTANTE <<<

le repas festif de dimanche est malheureusement annulé…

le concert de Lümé, dimanche à 21h30, est en revanche toujours d’actualité. Et méchamment, même.

et pour le programme du jour ? C’est par

comme un jeudi…

Hier, c’était jeudi. Un beau jeudi. Un merveilleux jeudi. Un jeudi comme on n’en fait (presque) plus…

arash sarkechik en concert à textes en l'air - photo : déborah welter / le labo de débo

Avant de plonger dans notre vendredi-qui-s’annonce-plutôt-pas-mal, quelques messages à caractère informatif :

>>> le spectacle POINGS, programmé pour le samedi 24 à 16h est annulé suite à un empêchement de dernière minute du Collectif Odradek.

>>> pour les spectateurices de la basse cour (spectacles à 21h30), pensez à apporter votre petite laine, pull, gilet, duvet, couette, etc. Les nuits sont fraîches et, cette année, protocole sanitaire oblige, le festival ne distribue pas ses (jolies) (et mythiques) couvertures bleues.

>>> Merci d’arriver à l’heure ! Les horaires annoncés dans le programme sont ceux du début du spectacle. Il est impératif que les spectateurices arrivent AVANT l’heure annoncée. Le spectacle commencé, les portes sont fermées et les billets ne pourront être remboursés.De plus, les jauges de pas mal de spectacles ont été drastiquement revues à la baisse, passant de 150 à 49 places. Chacune de ces 49 places doit donc être occupée. Un.e spectateurice ayant un billet et qui ne vient pas, c’est un.e autre spectateurice qui ne pourra assister au spectacle…

>>> Samedi 24 à 17h, à la librairie du festival, rencontre/dédicace avec Gilbert Vincent Caboud, auteur de « Les suicidés de Pierrefendre »

>>> bon vendredi !

photos : textes en l’air / déborah welter