les résidences 2015

clémence weill

Formée comme comédienne à l’Ecole Claude Mathieu, elle étudie en parallèle l’Histoire de l’Art à la Sorbonne. Elle a travaillé notamment avec Jean-Louis Hourdin, Matthias Langhoff, Emmanuel Demarcy Mota, Marie Vaiana, Didier Bailly, Jacques Hadjaje et dans de nombreux spectacles de rue. Depuis 2006, elle a adapté et mis en scène L’Opéra du Dragon de Heiner Muller, Mars, d’après Fritz Zorn, La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams, Mesure pour mesure, d’après Shakespeare, Une fable sans importance – ou l’importance d’être Oscar Wilde (co-écrit avec Charles Decroix). Musicienne de formation, elle a dirigé avec Jean-Claude Vannier L’histoire de Melody Nelson et L’Enfant assassin des mouches à la Cité de la musique en 2009.

Elle a notamment écrit : Morning Personne – fresque historico-familiale d’après Calderon de Pasolini ; T.R.A.U.M.E. (créé en Alsace au printemps 2014 par le Stoken Teartet’ ) ; Weltschmerz 2, conférence désamparée (création en 2015) ; Plus ou moins l’infini (en résidence à la Chartreuse de Villeneuve les Avignon en 2013). Actuellement elle collabore avec la Cie Rêvages à la création de Les Petites Filles respirent le même air que nous, qui sera joué au Grand Bleu, CDN de Lilles en mars 2015.

Elle anime également depuis plusieurs années des ateliers de jeu et d’écriture auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes amateurs. Clémence a cofondé à l’été 2014, à Saint-Antoine-l’Abbaye, le club d’auteurs ACMÉ (Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule) avec Aurianne Abécassis, Marc-Antoine Cyr, Solenn Denis et Jérémie Fabre.

karim demnatt

textes en l'air accueille karim demnate en résidence d'écriture à saint-antoine-l'abbaye / photo : dr

Son projet d’écriture, intitulé Les désorientés, est dans sa dernière phase d’élaboration après une résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon à l’automne dernier.

 « Ce projet, c’est pour moi l’occasion de continuer à creuser la question des rapports Nord/Sud dans un monde de plus en plus déséquilibré.
Les désorientés sont un petit groupe de trafiquants qui, entre deux livraisons se prennent à échafauder des projets de plus en plus ambitieux. Mais il est dangereux de rêver dans un monde qui se décompose ! Ou qui se recompose !
Ces personnages aussi différents que complémentaires, vont en l’espace d’une soirée, tenter de confronter leurs visions du monde. Des visions qui parfois se révéleront diamétralement opposées mais qui toutes, s’accorderont sur un point : ils vivent à l’heure de la marchandise, du capitalisme et de la séduction.
La soirée va prendre des allures de conférence sur l’état du monde. Les trois personnages s’amuseront à décrypter le système et à échafauder les stratégies à mettre en œuvre pour avoir eux aussi leur place dans ce grand trafic international.
Au travers des objets de contrefaçons qu’ils transportent ils évoquent l’Europe et s’amusent de ce qu’elle est devenue : elle semble avoir perdu le nord ! »

Cette résidence d’écriture et les thèmes abordés par Karim Demnatt font bien entendu écho à la 4ème biennale de Nord en Sud qui se tiendra d’avril à juin dans le Sud Grésivaudan et qui aura pour fil conducteur les flux de populations, les questions de l’accueil, de l’adaptation sur un nouveau territoire, de la notion discutable et discutée d’intégration
Cette thématique sera également le fil conducteur des activités de Textes en l’air et du festival 2015 : le voyage obligé, allers sans retour des hommes au bord du monde, de l’origine à l’espéré : désenchantements de l’exil, traversées et débarcadères : illusions de l’ailleurs, … et comment vivre dans ce monde nouveau où plus ne m’est rien ?

 

even and ‘new faces’ often end up in debt Many models finish up Fashion Week with just enough money to scrape by while others end up cheap Michael Kors handbags outlet in debt, according to new research investigating catwalk pay. One model in michael kors handbags her early 20s, who spoke anonymously to Refinery29, said that after three years walking for big name designers she’s come to realize that it’s not about cash reward but ‘more about exposure’. At New York Fashion Week this year she made $4,200 for eight bookings but after deducting tax, commission and travel costs to attend her next run of shows in Paris, London, and Milan she said she would just about break even. A model’s life: Many catwalk recruits finish up Fashion Week with just enough money to scrape by while others end up in debt, according to new research investigating the issue of pay and runway Michael Kors outlet work Sara Ziff, founder of the Model Alliance, an organization that advocates for model rights, explained that models do not get paid Michael Kors From China for castings, fittings or travel, nor are they paid overtime for shows.
How To Make Frozen Fruit Smoothies Here How Michael Kors To Make Frozen Fruit cheap michael kors Smoothies July 17, 2010 By Susanne Myers Leave a Comment Frozen fruit smoothies are always a favorite in my kitchen. They are simple to make and are actually good for you. These delicious frozen drinks can be made with all sorts of fruit and of course you can also combine them and make your own personal michael kors handbags creations. This is how to make the perfect frozen fruit smoothie. It is very easy. We start with the equipment. You will need a blender to make good cheap michael kors smoothies. No need to buy a special smoothie maker. Any all purpose blender will work. A small, personal blender like the magic bullet is nice to have becasue you can customize each smoothie. Of course regular blenders work just as well, plus you can make more servings at a time. Frozen fruit comes next. You can create Michael Kors outlet your favorite frozen fruit smoothie with just about any type of fruit or fruit combination. Great fruit to start with michael kors handbags is strawberry, peach and banana. Yogurt makes another great addition
Articles Connexes: