Résidence 2010

Saint Antoine l'Abbaye

Tant & Temps d’utopies

« Demain n’aura rien d’aujourd’hui mais demain a besoin d’aujourd’hui pour arriver à demain. »

Perrine Griselin – auteure associée 2010

edito

« Nous avons souhaité accueillir en résidence et comme artiste associée au festival, une auteure écrivant d’ici mais les rivés sur les bonheurs et les fracas du monde. Depuis 15 ans, l’écriture de Perrine Griselin explore les crises et les guerres que se livrent nos sociétés. Elle est allée sur place et a croisé le regard de ceux qui avaient toutes les raisons d’espérer une autre monde. Son écriture incisive, sans concession ne raconte aucune histoire (ou si peu) mais nous adresse avec souvent beaucoup d’humour sa stupéfaction devant l’absurdité des évènements dont nos journaux nous abreuvent au quotidien. »

Philippe Curé, Directeur artistique

Les boules à neige, comme métaphore de l’utopie, constitueront le fil rouge de la résidence. Jolis mondes clos rassurants, propices aux rêves, qui s’asséchant avec le temps, laissent les flocons pour ce qu’ils sont : de simples petits bouts de polystyrène enfermés dans un décor désuet et le plus souvent immobile.
La résidence mêle écriture théâtrale et plastique, temps de rencontres, lectures publiques et ateliers en partenariat avec les acteurs culturels du territoire. Le compagnonnage avec un autre auteur, Sylvain Levey, après un an de résidence à l’Espace 600, viendra conclure cette résidence.

presque une intégrale

10 lectures publiques de et par Perrine Griselin de dix de ces textes chez l’habitant et dans bien d’autres lieux (bibliothèques, auberges…) sur les communautés de communes de Saint Marcellin, Vinay, Pont en Royans et Saint Jean en Royans.

ateliers d’écriture et fabrication de boules à neige

« Pour Saint-Antoine-l’Abbaye, ce festival et cette résidence, ce « Tant & Temps d’UTOPIES », je me suis mise à rêver un atelier « boules à neige » ! Je voulais que d’autres, avec moi, élaborent, construisent et déconstruisent, imaginent, essayent, proposent et posent…sur le papier le cheminement ou l’espoir d’une réalisation…

Et lorsque parfois j’ai entendu :

« – Ho La vache, c’est beau, ça tient ?

Ben je ne sais pas !

Mets de la colle !

L’utopie c’est le lieu de nulle part, tu ne vas pas mettre de la colle !

Je me suis dit que la réflexion commençait… »

Perrine Griselin

compagnonnage avec sylvain levey

Sylvain Levey , auteur et comédien, rejoindra Perrine Griselin du 19 juillet à la fin du festival. Cette présence est le fruit d’un souhait commun. Perrine Griselin souhaitait inviter un autre auteur, compagnon de route, pour porter plus loin les possibles de son écriture après un premier temps de résidence.

 

les rendez-vous de cette résidence 2010

vendredi 16 juillet 19h30 Usine de la Galicière à Chatte Entrée libre et gratuite

« L’appétit du pire » de et par Perrine Griselin / suivi d’un barbecue collectif !

vendredi 23 juillet 19h30 Chez Ezio et Christine à l’Auberge de Presles Entrée libre et gratuite

« Lecture lasagnes » de et par Perrine Griselin et Sylvain Levey

tous les jours du jeudi 29 juillet au dimanche 1er août au Jardin médiéval Entrée libre et gratuite

BILLETS D’HUMEUR Conversation loufoque avec Sylvain Levey

jeudi 29 juillet à 18h au Salon Gypseries Entrée libre et gratuite

LECTURE PAR L’AUTEURE Carte blanche à Perrine Griselin

vendredi 30 juillet de 10h dans le ville de Saint-Antoine-l’Abbaye RDV à la billetterie du festival Gratuit

Pérégrination « polétique »

vendredi 30 juillet de 23h à 8h au Musée départemental de Saint-Antoine-l’Abbaye Tarif unique 30 €

ATELIER D’ÉCRITURE NOCTURNE La nuit de l’écriture

samedi 31 juillet 18h30 à la librairie du festival Entrée libre et gratuite

DÉDICACES Amorces avec Perrine Griselin

dimanche 1er août 16h au Salon Gypseries Entrée libre et gratuite

LECTURE PAR L’AUTEURE Contes idiots pour les plus grands que prévu

avec la complicité…

du réseau des Bibliothèques Sud Grésivaudan, du Grand Séchoir à Vinay, du Musée Départemental de Saint-Antoine-l’Abbaye, de l’association De l’air et des habitants de Saint-Jean en Royans, de l’entreprise JLK Convert – Fabrique de boules à neige, de l’Auberge de Presles, du Musée de l’eau à Pont en Royans, de l’Usine de la Galisière à Chatte.

priced prostitution one of Hollywood’s dirty little secrets Krupa and her team immediately and vehemently denied the allegations, and threatened legal action. The story was removed from the site the next day. Former Manhattan Madam Kristin Davis ran one the most successful high priced escort services in New York, toting a client list with over 10,000 names until she was busted in 2008. She told FOX411 michael kors outlet she did not recognize Krupa as one of the girls that worked for her over the years. "I used to steal her (Krupa’s) photos. I took her pictures off of Maxim," Davis said. "Your turnover is really high, so you michael kors handbags outlet don’t invest in photos. "I would charge $3,000 an hour, four hours minimum usually, for a top model, with three calls a night. You michael kors handbags do the math. It adds up," Davis said. "The clients were head of industry, athletes, sport stars. You actually want to spend time with them. Girls actually enjoyed it. michael kors handbags The mentality of the guy is very appreciative of the girl. The woman you see on the
company producing consumer products. From Day 1, Lafley’s goal was to make P into a consumer driven organization, and he has done that. His most important legacy, though, is not how he strategically repositioned the company. That may be irrelevant two, Michael Kors handbags cheap three or five years from now. What is more important is how he has strengthened succession planning and the leadership pipeline; there are leaders in place at Michael Kors Handbags all levels. The worst indictment of any company or michael kors handbags CEO is that there is no internal successor ready to step up. Lafley has put tremendous rigor, discipline and michael kors outlet time into developing leaders. And when he stepped down in 2009, there was a homegrown successor, Robert cheap michael kors McDonald, ready to step in to lead a very good company. In the old days, honest to God, there were these big oak doors and dark Michael Kors outlet halls. You would go in through one oak door, and then there would be a secretary guarding the next oak door. Now it is a really open environment, more campus like, with the CEO sitting out there and available. Ripping out
Articles Connexes: