vendredi 23 juillet

pérégrination poétique

du noir des combes surgit la lumière I 9h45

rdv à la billetterie I gratuit

L’aventure commence à côté de chez nous, avec les textes choisis et lus par le collectif éphémère de bénévoles du festival Textes en l’air.

lecture jeune public

graines de théâtre : la nuit électrique I 11h

goulet du chapeau rouge I durée 50 mn I dès 7 ans I gratuit

texte de mike kenny disponible aux éditions actes sud – papiers . lecture par la compagnie motus

Lorsque leur mère part le soir travailler au café, Marie raconte des histoires à son petit frère pour l’aider à s’endormir. Un moment des peurs et des fantasmes, surtout quand ils vont à la fête foraine.

lecture

et les animaux réapparurent I 14h30

jardin de l’arche I durée 50 mn I dès 12 ans I gratuit

texte et lecture de catherine zambon

2020. Une situation singulière. La COVID est là. Confinement.
Jamais je n’aurais songé à écrire lors de ce printemps confiné. J’étais tétanisée. Privée de la communauté. En tristesse. En inquiétude pour ce monde que nous avons réussi à faire vaciller. J’ai écrit, cependant. Les pieds dans une terre sombre. Avec une inquiétude palpable pour le devenir du monde animal.

théâtre jeune public

les trois jours de la queue du dragon I 16h

conférence musicale, poétique et loufoque

théâtre du furand I durée 45 mn I tout public dès 7 ans I tarifs : 5€ / 12€

textes de jacques rebotier . création 2021 de la compagnie des lisières . conception du projet : anaïs serme et martin riguet . mise en scène et jeu : anaïs serme . clarinettes et effets : pierre horckmans composition musicale et sonore : sébastien eglème . scénographie et création vidéo : martin riguet direction d’acteur : valérie charpinet  . création lumière : florent oliva . costumes : pascal rey-robert

On s’est beaucoup interrogé sur le rapport entre les dragons et les clarinettes. Forment-ils, dans le grand arbre de l’évolution, une seule et même espèce ? Ont-ils un ancêtre commun ? En attendant, ils peuvent très bien jouer ensemble… Et vous avec eux !

C’est ce qu’une conférencière improbable et son acolyte, musicien multi-clarinettiste, vont tenter de nous faire découvrir, à travers une démonstration absurde et farfelue.

Un voyage sonore et visuel complètement fantaisiste, au cœur de la musicalité des mots, où se mêlent théâtre, musique live et vidéo. Une réflexion ludique autour du langage et de son sens.

production : théâtre de la courte échelle . coproductions : smac la cordo (romans – 26) ; train théâtre (portes-les-valence – 26) . soutiens : ville de romans-sur-isère (26), région auvergne-rhône-alpes, spedidam, sacem, département de la drôme, epcc travail et culture (38), festival textes en l’air (38)

 

pour réserver votre place à ce spectacle, c’est ici !

fiction radiophonique en live

les nouveaux anciens I 18h

jardin abbatial I durée 1h20 I dès 12 ans I tarif unique : 5€

texte de kate tempest . mise en scène d’anthony gambin . jeu : marguerite courcier . composition musicale : erwan flageul

Kevin, Jane, Mary, Brian, Thomas et Clive, héros ordinaires, dieux d’aujourd’hui, ignorent tout de leurs liens de parenté et s’illustrent par leurs espoirs et désillusions, leur jalousie, bravoure et trivialité. Les anciens mythes résonnent dans ces vies désenchantées, où surgit la beauté de l’humain loin de l’indifférence cynique du monde contemporain.

pour réserver votre place à ce spectacle, c’est ici !

concert

l’incendie I 19h30

un disque de brigitte fontaine réinterprété par xavier machault & martin debisschop

grande cour I gratuit

chant : xavier machault . basse : martin debisschop

L’Incendie est le deuxième album du duo Brigitte Fontaine / Areski Belkacem, paru en 1974. Un disque sensible, loin de tout format, où la poésie mélancolique et surréaliste de Fontaine côtoie les mélodies entêtantes et subtiles d’Areski.

Le chanteur Xavier Machault et le bassiste Martin Debisschop réinterprètent ce bijou inaperçu de la chanson française de manière brute et personnelle. Minimaliste, rock n’ roll et suspendue, cette version offre une nouvelle lecture à cette œuvre de référence pour nombre d’artistes contemporains.

 

théâtre

l’enfant revenant I 21h30

basse cour du musée I durée 1h15 I dès 12 ans I tarifs : 12€ / 17€

texte de suzie bastien . une création d’alphonse et compagnie . mise en scène : valérie charpinet, assistée de nanténé traoré et fanny duchet . jeu : clément bonhomme, valérie charpinet, maxime grimardias, kim laurent, victor mazzilli et chloé schmutz . scénographie : christian tirole . création sonore : laurent buisson . création lumière : guillaume jargot

C’est l’histoire d’une famille qui tente de survivre après la disparition de l’aîné de la fratrie, le jour de ses 10 ans ou plutôt la nuit. Tous dormaient quand l’enfant a disparu : enlevé… par qui, pourquoi ? Parti… à cause de quoi, de qui ?

Vingt ans après, arrive cette journée si particulière : l’anniversaire de Samuel et donc celui de sa disparition. Comment fêter ce jour ? Ouvrir le musée du petit Samuel, soigneusement entretenu toute l’année par la mère, regarder des photos, faire un gâteau, chanter peut-être. Les mêmes questions, une fois par an.

Et ce jour-là, vingt ans après, on sonne à la porte…

production : alphonse et compagnie . coproduction : mc2 : grenoble . aide à la création : le diapason, ville de saint-marcellin, l’odyssée, ville d’eybens
soutien : la navette, accr/5ème saison . avec l’aide du département de l’isère
co-accueil avec le musée départemental de saint-antoine

pour réserver votre place à ce spectacle, c’est ici !

atelier d’écriture nocturne

nuit blanche de l’écriture – 23h

rdv à l’entrée du musée I adultes I tarif : 30€ I réservation indispensable

avec la complicité du musée départemental de saint-antoine-l’abbaye

Des écrivant.e.s s’immergent jusqu’à l’aube dans le Musée de Saint-Antoine avec les deux artistes associés du festival, Geoffrey Dahm et Louise Belmas. Au petit matin, retrouvons-les pour un petit-déjeuner-lecture dans le jardin médiéval.

pour réserver votre place à la nuit blanche de l’écriture, c’est ici !

 

et samedi 24 ? c’est par là…